NATIONALITÉ(S) : USA/France

ALBUM(S) : A Day For The Hunter, A Day For The Prey (29 avril 2016, Jazz Village/Harmonia Mundi)

C’est dans les rues du quartier français de la Nouvelle-Orléans où elle joue des suites de Bach que la jeune violoncelliste est découverte et qu’on lui présente les Carolina Chocolate Drop, célèbre formation américaine avec qui elle fera de nombreuses tournées avant de se lancer dans une carrière solo. Qu’elle joue de façon très personnelle du violoncelle pour accompagner des titres aux influences folk, qu’elle interprète un blues à la guitare ou qu’elle fasse revivre une vieille chanson créole au banjo, elle charme tous ceux qu’elle croise. On est envouté par sa voix chaude et sensuelle. Chaque inflexion de son chant magnifie les racines créoles de la musique afro-américaine. Ses invités pour ce concert, le saxophoniste Raphaël Imbert qui l’a rencontrée lors de son long voyage dans le « Deep South » (cf le disque « Music is my Home ») et le guitariste chanteur Pascal Danae (Rivière Noire, Delgrés), autre passionné de La Nouvelle-Orléans. Une vraie belle découverte… Faites-nous confiance !

Ven 06 mai 2016 - 22h
Salle Marcel-Hélie
Complet !
Video Thumbnail
Leyla McCalla

LINE UP

Leyla McCalla : violoncelle, banjo, voix
Free I : violon, voix
Daniel Trembay : guitare, banjo, percussions, voix
Invités : Raphaël Imbert : saxophones
Pascal Danae : guitare, chant