NATIONALITÉ(S) : France

Après le concert du Big Band Cosmique l’an passé aux Caves, les  jeunes musiciens et scénographes du collectif Orval Cosmique occuperont la cour du musée pendant les trois derniers jours du festival.

Entre siestes sonores à base d’improvisations acoustiques ou électroniques, réveil en douceur et set final explosif, les musiciens du collectif vous réservent de belles surprises. En fil rouge, “Radio Bouillons” fera tourner des vinyles pour faire découvrir ses pépites musicales. La mise en place d’un univers onirique modèlera l’espace grâce à une scénographie originale qui prêtera au lieu une teinte et une ambiance cotonneuses et insolites. À travers une déambulation intérieure et extérieure dans le musée, le collectif proposera une expérience visuelle et auditive par le biais de diverses formes, textures, et matières, invitant le visiteur à la rêverie.

Ce projet se veut participatif et évolutif : grâce à diverses collaborations, les habitants pourront s’inscrire dans le processus de création, tandis que les visiteurs du musée contribueront à la finalisation d’une des pièces présentées durant l’exposition.

14 h – 16 h : Siestes sonores

► Dilo Roman Ambiant : explorations de vagues et résonances sur l’eau.
Romain Vasset : claviers, guitare, objets et effets

► Dada Hamac : dub dadaïste, explorations sonores pour siestes bucoliques et massages auditifs surréalistes.
Benoît Pérez : trompette et effets
Johan Saint : clavier et effets

16h45 – 18h : Rêveries sonores

► Morgane Carnet duo : rencontre improvisée surprise. (26 et 27 mai)
Morgane Carnet : saxophones
Invité surprise : batterie

► Rémi Allain solo : le libre chant d’une contrebasse polymorphe. (25 et 27 mai)
Rémi Allain : contrebasse

► Kekokolawyaõ : comme le doux murmure d’un seau d’eau au réveil… (25 et 26 mai)
Philippe Boudot : batterie
Clémence Gaudin : contrebasse

18h30 – 19h45 : Réveils sonores

► Troposphère V : projet transe afro-électrique instrumental dont le nom rend hommage au célèbre programme spatial congolais. Attention au décollage… Une bonne transition pour entamer la soirée. (25 et 27 mai)
Rémi Allain : contrebasse
Philippe Boudot : batterie
Benoît Jahier : guitare

► Roda Minima : quintet à base de cuivres et de percussions qui revisitent le « choro » (musique brésilienne) à travers des arrangements efficaces mâtinés d’une touche d’improvisation. (26 mai)
Simon Arnaud : trompette
Philippe Boudot : pandero
Martin Daguerre : saxophones alto et baryton
Clémence Gaudin : surdo
Benjamin Salé : trombone

> Du 21 au 27 mai, Installations au Musée Quesnel-Morinière

Dans le cadre de la carte blanche donnée au collectif, Orval Cosmique occupera la cour mais aussi les salles du musée de Coutances.
Horaires d’ouverture : de 14h à 18h du dimanche au mercredi. Puis de 14h à 20h du jeudi 25 au samedi 27 mai. Entrée libre et gratuite.

Jeu 25 mai 2017 - 14h
Musée Quesnel-Morinière
gratuit
Ven 26 mai 2017 - 14h
Musée Quesnel-Morinière
gratuit
Sam 27 mai 2017 - 14h
Musée Quesnel-Morinière
gratuit