(Stéphane Barthod le 07/05/2016)

Avec Christophe Del Sasso, les frères Belmondo ont déjà dédié un album en big band à John Coltrane, reprenant le célèbre « A Love Supreme ». Ils interprètent à nouveau ici en grande formation l’œuvre du saxophoniste, mais avec un répertoire différent, et en invitant pour l’occasion un autre géant de l’instrument, Archie Shepp.

Archie Shepp © Stéphane Barthod

Archie Shepp © Stéphane Barthod

Dès le blues « Mister Syms », le contraste est saisissant entre la masse orchestrale du big band et les sons déchirants que tire Shepp de son instrument. Pour le morceau suivant, l’hispanisant « Olé », Stéphane Belmondo rejoint son invité et les solos se succéderont en une montée tellurique portée par tout l’orchestre. Le travail d’arrangement en big band est d’ailleurs particulièrement réussi, porté à un haut niveau de musicalité par les interprètes réunis dans ce big band.


Mais le concert de ce soir est aussi, au-delà de Coltrane, un hommage aux grands noms du saxophone, par la présente de Shepp bien sûr, mais également par les deux titres suivants du concert où plane l’ombre des compagnons disparus : « Yal » tout d’abord, dédié à Yusef Lateef qui nous a quittés en 2013, un morceau que les frères Belmondo souhaitaient entendre jouer par Archie Shepp. Le morceau suivant, « Like Sonny », est un hommage de Coltrane à Sonny Rollins avec qui il avait joué sur « Tenor Madness » et pour qui il avait une grande admiration.

Lionnel et Stéphane Belmondo © Stéphane Barthod

Lionnel et Stéphane Belmondo © Stéphane Barthod


L’orchestre reprend enfin « Spiritual » pour clore la soirée en beauté.

Titre#2 2018

Texte#2 2018

> Lire

Titre #1 2018

Texte #1 2018

> Lire