Le saxophoniste Pierre Bertrand nous rappelle avec son projet « Joy » que jazz et flamenco font bon ménage. Il nous propose ici une musique ensoleillée qui fait écho au ciel coutançais qui reste sans nuages depuis plusieurs jours.

Il fait effectivement chaud, aussi bien dehors que sous dans la salle Marcel Hélie. Le concert ouvre avec « Emove » : piano et chœurs sur lesquels se pose le saxophone soprano, avant que la guitare ne lance le groupe dans un tempo enlevé… Le ton est donné, la musique est dansante et énergique. On est heureux de retrouver dans ce projet notre ami Louis Winsberg qui a passé trois années aux côtés du festival : ce sont donc trois résidents qui sont présents à Coutances en cette fin de semaine, avec Airelle Besson qui « passe le relai » samedi à Anne Paceo. Le guitariste est ici un élément clé de la réussite de la fusion des styles : il sait comme nul autre intégrer dans son jeu purement flamenco des harmonies « étrangères » aux couleurs plus jazz, le tout avec un naturel confondant. Alfio Origlio, au piano, nous offre quelques belles envolées lyriques, et l’association de Minino Garay aux percussions et de Xavier Sanchez au cajon assure une rythmique sans faille qui propulse et enfièvre le groupe.

Texte et photos : © Stéphane Barthod
#JSLP2018 : Le blog !
miniature

Pendant toute la semaine du festival, à partir du 5 mai, retrouvez le blog Jazz sous les pommiers ! Reportages et comptes-rendus signés Stéphane Barthod

> Lire