Théo Ceccaldi, artiste en résidence

Séduite par le profil et par le parcours de deux “artistes qui montent” (ils ont tous deux reçu la Victoire du Jazz du même nom), et avec l’envie de développer cet axe fort du projet global, l’équipe du Théâtre municipal de Coutances et du festival Jazz sous les pommiers a fait le choix d’une double-résidence en simultané :

● une résidence de 3 ans confiée au tromboniste Fidel Fourneyron
● et une résidence de deux ans (+ 1 à confirmer) confiée au violoniste Théo Ceccaldi

Forte de très riches rencontres avec les précédents artistes en résidence, l’équipe renouvelle une aventure de compagnonnage qui s’appuie sur 3 axes principaux :

  • la création : encourager la composition en procurant aux artistes un temps long
  • la formation : déployer un large éventail d’actions de médiation
  • la diffusion : irriguer tout un territoire, en quête de nouveaux publics

 

Dans cette nouvelle formule, le festival et le TMC prendront appui sur les personnalités et les univers musicaux de chacun des deux musiciens.
Fidel et Théo mèneront des projets de médiation sur le territoire tout au long de la saison culturelle et lors du festival. Les projets sont en cours de construction.

Théo Ceccaldi est originaire d’Orléans, où  il  co-fonde le bouillonnant collectif “Tricollectif”.
Élu successivement “Musicien Français de l’année” par Jazz Magazine en 2016, puis “Révélation de l’Année” aux Victoires du Jazz en 2017, il s’impose aujourd’hui comme l’une des voix les plus singulières de la nouvelle scène jazz européenne.
Boulimique de rencontres, on le retrouve sur scène dans des formations très éclectiques.
Après avoir créé l’opérette Peplum avec le poète Fantazio, il se concentre sur le détonnant Freaks, jazzpunk psychédélique, le duo électro-chambriste Montevago, avec Roberto Negro, et la création en trio, Django.
Cette année, il présentera Kutu pour sa première création en tant que résident du festival et du théâtre. Pour ce projet, il explore son rapport aux voix et aux musiques du monde et s’entoure de deux chanteuses éthiopiennes.

"Kutu" - Création 2021

Kutu est né de la rencontre à Addis Abeba de Théo Ceccaldi, avec les voix fusionnelles des deux chanteuses éthio-rock Hewan G/Wold & Haleluya T/Tsadik. Un voyage au cœur des nuits fiévreuses d’Addis underground 2020, où la jeunesse hyperactive s’empare des musiques ancestrales pour mieux s’en affranchir. À partir de poèmes politiques et féministes d’aujourd’hui, de collectage de rythmiques tribales éthiopiennes, Théo Ceccaldi imagine un set tellurique où se croisent improvisation, envolées vocales et énergie punk, soutenu par une rythmique puissante et un line up à la vitalité contagieuse. Un combo éthio-transe incandescent, où la liberté du jazz se mêle à la profondeur brute des sons azmaris.

Hewan G/Wold : voix
Haleluya T/Tsadik : voix 
Théo Ceccaldi : violon, arrangements, compositions
Akemi Fujimori : claviers, électronique
Valentin Ceccaldi : violoncelle, basse
Etienne Ziemniak : batterie